Septembre 2016 : Un seul sujet …. Malte et Gozo

Avec beaucoup de textes pour comprendre les photos et beaucoup de photos pour vous donner envie d'aller visiter ces petites iles étonnantes (de par leure histoire et où il y a encore des cabines téléphoniques rouges et des bus à imperial de la même couleur)

Pour être juste, il y a eu aussi l’achat du 2pièces Montpelliérains pour le « pauvre Blaise » et son déménagement dans la foulée ainsi que l’envol de Jeanne pour Berlin où elle semble d’une part avoir des difficultés pour trouver une colocation mais d’autre part ne « pas détester la boisson locale » (dixit Zann qui avait un séminaire à Berlin).

 

En ce qui concerne Malte, nous recommandons vivement d’avoir un peu « potassé » l’histoire de ces 2 iles (temples de plus de 4 000 ans avant JC, domination carthaginoise, romaine, byzantine, musulmane puis reconquête chrétienne).

 

Le plus extraordinaire est la langue maltaise, vraiment parlée entre eux par les 440 000 maltais et quasi incompréhensible pour le reste du monde. Elle est d’origine araméenne (langue du Christ), très arabisé mais écrite en alphabet latin (wiehed u ghoxrin, c’est 21) avec de l’italien, de l’anglais et un peu de français (puisque Bonaparte l’avait intégré à la France lors de l’expédition d’Egypte ; cela n’a duré que quelques années car Nelson y a mis bon ordre …. Mais, eux, les anglais n’en sont partis que le 31 mars 1979).

 

A ce jour, c’est une république membre de l’UE et qui, de plus, a adopté l’euro, et comme tous les maltais parlent aussi anglais, cela facilite bien les choses.

 

Mais le destin de Malte, c’est surtout l’arrivée des chevaliers de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem qui ont donc été chassé de Jérusalem, puis de Chypre, puis de Rhodes par Soliman le Magnifique en 1523 (qui a alors commis l’erreur de sa vie : laisser la vie sauve aux chevaliers pour leur bravoure contre la promesse qu’ils n’attaqueront plus les bateaux ottomans).

 

 Pendant 10 ans, les chevaliers vont chercher un point de chute (car personne ne veut de cette force incontrôlable). Finalement, Charles Quint finit par leur donner l’usage (et non la propriété) des iles maltaises à condition de lui faire annuellement l’hommage vassalique d’un faucon vivant (le « faucon maltais » existe donc bien, même si le livre et le film sont incompréhensibles).

 

Globalement, les chevaliers ne sont pas du tout contents (les iles sont un tas de pierres, quasi incultes avec seulement 15 000 habitants), donc avec leur impressionnante marine de guerres, ils vont tenter de « se refaire » en attaquant tout azimut (Alger, Djerba et bien sûr les navires ottomans).

 

Cela finit évidemment par déplaire à Soliman le Magnifique et le 18 mai 1565 (soit 42 ans après sa victoire à Rhodes qui était pourtant considéré comme imprenable), 180 galères ottomanes avec 40 000 hommes débarquent au sud de l’ile. Globalement, le rapport de force est le suivant (50 000 ottomans et barbaresques sur-armés, contre 450 chevaliers et 10 000 maltais peu entrainés dans 3 forteresses : St Elme, St Michel et St Ange).

 

Les espions de Soliman lui avaient assuré que St Elme « tomberait » en moins de 5 jours, St Michel en un peu plus d’une semaine et qu’alors St Ange, le plus solide, mais pouvant alors être attaqué de tous côtés ne devrait pas tenir plus de 2 semaines.

 

C’était sans compter sur le génie (militaire, charismatique, inventif, …) du Grand Maitre de l’époque (Jean de la Valette) qui ordonna « de tenir St Elme au moins 21 jours » et qui ne tomba qu’au bout de 32 jours, et ce fut pire pour St Michel qui a tenu 2 mois.

Devant cette résistance inattendue, Charles Quint se décida à envoyer des renforts. A cette nouvelle, les ottomans lèvent le siège le 8 septembre en ayant perdu 30 000 hommes alors que les pertes coté chrétien sont d’environ 9 000 maltais et exactement de 219 chevaliers (enterré sous des dalles de marbre dans la cathédrale)

Sous la férule de La Valette, l’ordre réorganise toute la défense de l’ile en moins de 5 ans. Sur la presqu’ile de St Elme, une ville neuve (totalement fortifiée) surgit (c’est la nouvelle capitale La Valette) et protège les cités du Nord par d’impressionnants fossés au Sud.

 

L’histoire ayant de l’humour, cet extraordinaire système de défense n’a de fait jamais servi contre les ottomans (puisque, comme chacun sait, la puissance maritime ottomane fut totalement défaite par la flotte de la Sainte Ligue en 1571 à Lépante).

 

Par contre, Malte (anglaise) était positionné entre la Sicile mussolinienne, la Libye de Rommel et la Tunisie dévoué à Pétain.

 

A cause de ces extraordinaires défenses moyenâgeuses, Hitler recule devant une invasion terrestre et opte pour une destruction totale par bombardement aérien.

 

Malte a le record mondial du déversement de bombes (6 730 tonnes sont déversées en avril 42). Comme quoi, la mauvaise alimentation de l’Africa-korps est partiellement due à la forteresse construite par La Valette 4 siècles plus tôt.

 

Donc, Malte, c’est surtout des fortifications, des fossés, des forteresses, des musées sur les différentes guerres (le grand siège et la résistance à Hitler) et des églises à n’en plus finir (décision des chevaliers : une église tous les 3 pâtés de maisons), des palais (grand ordre, inquisiteur, …) avec un étalage de bondieuseries inimaginables (une statue de saint à tous les croisements de rue, une icône à chaque porte d’entrée,  … ) et cette profusion donne de fait un certain charme.

 

Malte et Gozo sont aussi des iles avec une pêche artisanale encore très active et une multitude de petits restaurants servant du poisson frais (rassurez-vous il y a aussi des pizzas, des kebabs et des wraps). Nous, nous avons quasi mangé que du poisson (au sens large, puisque Luc s’est quasiment uniquement nourris de seiches, pieuvres, fruits de mer, gambas, et quelques tranches d’espadons et de thons, …).

 

Gozo, c’est une perle. Quelques villages (la capitale au centre de l’ile fait 10 000 habitants) et la mer est à moins de 5 km de tout coté puisque c’est une toute petite ile (grossièrement un cercle de rayon de 5 km), ce qui fait qu’à pied, en bus ou en taxi, on a pu explorer quasiment toute l’ile. (Nb : bon à savoir, Gozo vient de finaliser un tracé côtier qui fait le tour de l’ile en 4 jours. Si on avait su, c’est ce qu’ion aurait fait)

 

Les 8 branches de la Croix de malte symbolisaient  les seuls 8 pays (genre auvergne, provencal, français, castille, ...) pouvant être chevaliers (il leur fallait aussi 8 quartiers de noblesse). Les chevaliers de chaque pays se regroupaient dans leur "auberge". Luc pose ici devant l'auberge de France (qui est, du "pipi de chat" par rapport à l'auberge de Castille)

Adieu au château st Ange la veille de notre envol du haut de la terrasse de notre hôtel.

et, pour le "fun", photo de Claude descendant se baigner sous une chaleur torride

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    francoise (samedi, 01 octobre 2016 12:32)

    magnifique leçon d'histoire......les photos sont magnifiques. ....
    à part la valette et gozo.....je n'ai pas un si bon souvenir de ces îles. ....
    il faut dire que pour un conducteur de voiture....ce n'est pas facile !
    bises

  • #2

    Isabelle (dimanche, 02 octobre 2016 00:43)

    Pour être totalement exact, je crois que la défaite de la puissance maritime ottomane à Lépante date de mars 1572, mais on ne va pas chipoter.
    Est ce que toutes ces bondieuseries vous ont inspirés pour la nouvelle déco du Canton? ?
    Et, en tant que prof d'anglais, j'ai apprécié l'anecdote sur le faucon maltais!
    bises

  • #3

    Yann (dimanche, 02 octobre 2016 01:53)

    Hello

    Belle leçon d'histoire. Il y a assurément de quoi alimenter un block buster.
    Malte semble plus riche architecturellemnt aujourd'hui hui que la Crète.
    En effet, les palais minoens sont un peu fatigués mais les histoires sanglantes avec les turcs sont aussi légions (arcadie,...)

    Biz
    Yann

  • #4

    sandra (dimanche, 02 octobre 2016 11:05)

    ravie de lire ces leçons d'histoire et de voir, contrairement à ce qu'on aurait pu penser en ne se contentant que de Facebook que votre séjour a été riche et ne tournait pas (que) autour des restaurants.

    bises

  • #5

    Jeanne (jeudi, 06 octobre 2016 07:15)

    La piscine aurait pu être un peu plus proche de la mer mais bon... on ne peut pas tout avoir !

  • #6

    Monet Beene (vendredi, 03 février 2017)


    Oh my goodness! Incredible article dude! Thank you, However I am encountering difficulties with your RSS. I don't understand the reason why I can't join it. Is there anyone else having identical RSS problems? Anybody who knows the solution can you kindly respond? Thanx!!

  • #7

    Chiquita Meli (lundi, 06 février 2017 12:31)


    When someone writes an paragraph he/she keeps the thought of a user in his/her mind that how a user can know it. So that's why this article is perfect. Thanks!