Avril 2018 : dur mois …. de soudure

Comme pour tous les week-ends de Pâques, St Jean a été envahi par une foule de jeunes gens (ayant peu le style HEC ou ENA) pour faire le « bouligan à l’hostal », c’est-à-dire danser pendant trois jours au son d’une multitude de petits orchestres.

 

Cette année, pour une fois, la pluie n’a pas été au rendez-vous et les rives du gardon étaient recouvertes de tentes.

 

Entre les nombreuses séquences de pluie, nous avons quand même pu prendre l’apéro ou déjeuner sur la terrasse. Luc s’est laissé convaincre par Claude de supprimer le chêne vert qui avait tellement grossi que ses branches raclaient les tuiles du toit du petit gîte et que sa ramure commençait vraiment à supprimer toute vue de notre terrasse.

Un élagueur professionnel n’a pas mis une heure pour le tomber, avec un peu plus de temps pour le débiter et passer toutes les branches au broyeur pour obtenir quelques m3 de mulch.

Filou est toujours ravi d’aller faire une balade avec Taté et d’aller boire de l’eau pure sous la cascade du tanka.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    françoise (vendredi, 04 mai 2018 01:35)

    J'aime beaucoup la photo de Jeanne et Blaise avec le meme sweat shirt....bien joli d'ailleurs!....bises à toute la famille

  • #2

    Yann (lundi, 14 mai 2018 13:47)

    Moi je l'aimais bien ce chêne vert...

    Biz
    Yann